[Vidéo] Décoder la Matrice par le Discernement : Le Comment

Code5

 

Conscientiser le processus continuel et éternel de re-création qu'est la vie, pour se recréer à l'image d'une meilleure idée qu'on se fait de soi-même.

Voir l'original de la vidéo

 

Le Code

Question : Que nous partagerais-Tu nous aujourd’hui qui pourrait nous éclairer plus sur « le code » dont tu nous as parlé dans le message d’hier ?

Réponse : Le code est fait d’idées, de même que, dans l’illusion, toutes choses sont des idées. On peut voir le code comme des manifestations dans la forme, on le ressent comme des émotions, on peut l’entendre comme des pensées. La meilleure façon de regarder le code, c’est de le voir comme le directeur potentiel d’expérience. Je dis que c’est un directeur potentiel d’expérience, parce que le code ne dirigera ton expérience que si tu crois complètement en lui. Même si tu arrêtes partiellement de croire au code, il n’exercera plus une influence totale sur toi. Le code ne peut diriger ton expérience qu’en fonction du degré auquel tu y crois.

Le code vient de toi… de chacun de vous tels que vous vous percevez à présent… mais c’est toi. Le code qui t’influence le plus directement dans ton expérience d’individu est le code qui vient le plus directement de toi, mais tout code en influence un autre, ce qui fait qu’on ne peut déterminer de véritable séparation dans le code. Il est très important d’accepter qu’il n’y a pas de séparation et cela est toujours vrai et constamment reflété dans le code.

Le code fabrique l’illusion. Si tu fais l’expérience de l’illusion à quelque degré que ce soit, tu fais l’expérience du code. Et tu fais toujours l’expérience de la totalité du code, et ce, même si le code peut être expérimenté différemment. Cela est dû au fait que le code est un code à strates, et les strates sont des niveaux vibratoires différents du même code de base. Ajoute à cela le phénomène d’une interprétation individuelle écrite , et le code semble ainsi présenter une myriade d’angles différents. Mais tout cela est un seul code unique.

L’interprétation individuelle écrite (dans le script) vient aussi du code. Cette facette du code se manifeste dans l’esprit sous la forme de tes pensées, de tes émotions (ou sensations) et de tes réactions. C’est une interprétation d’événements partagés, et ta réaction ou ta croyance au code individuel interprété vient alimenter l’écriture générale de la totalité du code et de l’expérience globale.

Ceci étant dit, voici ta seule responsabilité tant que tu sembles être dans un corps et dans un monde :

Ton influence sur la totalité vient de ton interprétation du code, que tu revis alors comme code individuel interprété ou bien que tu choisis de ne pas revivre en reconnaissant ta capacité créatrice. À un moment ou un autre, tu vas devoir reconnaître ton pouvoir de changer le code ou bien tu resteras « piégé » au sein de la croyance ou de l’acceptation que le code est réel. La seule façon d’être libéré du code, tout en l’écrivant, c’est de reconnaître ta liberté et de choisir d’écrire un code différent.

Dans sa forme de base, le code individuel interprété arrive à l’esprit sous forme de pensées, de sensations ou de réactions au code global illusoire. C’est une partie de la totalité, mais c’est une partie qui fait la totalité, alors elle est aussi significative que le code global.

Tu dois être conscient de ton code individuel interprété, et tu dois jauger ce code selon l’idée de ton vrai désir. Quand le code est aligné sur cette idée, tu le ré‑acceptes dans l’esprit. Ceci vient donc s’ajouter au code total. Cela affecte la totalité ainsi que ton interprétation individuelle évolutive.

Si le code tel que tu le reçois ne correspond pas au vrai désir du cœur, c’est alors le moment de reconnaître que tu es créateur et d’éditer le code. Éditer le code, c’est faire un changement : le code tel qu’il a été reçu n’est alors plus l’idée que tu acceptes de croire dans l’esprit comme si elle était vraie. En d’autres termes, tu n’alimentes plus le code total du monde avec l’idée qui n’est pas alignée. Autrement dit, l’idée n’est plus partagée dans l’esprit qui est la Filialité.

Afin de ne pas repartager une idée, tu dois reconnaître ton pouvoir. Tu dois t’approprier ton pouvoir et choisir d’être le rôle de source ou de créateur plutôt que de jouer la victime de tes pensées. Accepter que le code vient de toi à travers ton interprétation passée, c’est accepter ta responsabilité pour le code. Cette acceptation peut sembler facile ou difficile. Tu peux accepter l’idée d’être le créateur avec joie ou avec beaucoup de résistance. Le temps qu’il te semblera falloir pour accepter la responsabilité pour le code variera selon ta réaction première. Ne te juge pas pour la facilité ou la difficulté avec laquelle tu acceptes la responsabilité pour le code. Lâche prise, détends-toi, et sois patient. Accepter sa responsabilité est la clé, alors peu importe le temps que ça prend, c’est du temps bien dépensé.

Accepter sa responsabilité pour le code et accepter (ou permettre) sa réaction à celui-ci est différent de ré-accepter (croire) le code dans l’esprit. Quand tu t’appropries ton pouvoir de créateur et choisis alors d’accepter ta responsabilité, tout comme d’accepter les effets du code tels que tu les avais interprétés précédemment, tu choisis alors de ne pas ré-accepter ou croire le code. Si tu avais ré-accepté le même code dans l’esprit, tu ne te serais pas arrêté pour voir que cette ligne de code n’avait pas besoin d’être. Tu n’aurais pas reconnu ta puissance. Tu ne serais pas conscient qu’il y a une autre façon de voir. Donc, à chaque fois que tu t’arrêtes pour regarder le code, tu changes le code en passant à un autre niveau vibratoire.

C’est vrai que ce n’est pas une vraie édition du code. Le symbole de l’édition est utile, mais au niveau de l’individu, ce pouvoir n’existe pas. Rappelle-toi, le code, avec tous ses niveaux, vient de la totalité ; alors en choisissant une autre façon de voir, tu choisis de changer de niveau vibratoire et de passer à un autre niveau du même code de base. Toutes les options sont déjà écrites, mais l’option que tu choisis affecte l’écriture générale de chaque strate du code.

L’expérience est différente de la réalité, et essayer de réconcilier les deux par l’intellect est impossible. Mais on comprend la réalité ainsi que ses effets sur l’expérience par le non-intellect. On ne peut pas la décrire par des mots, mais elle peut être vue et vue clairement. Aussi, quand elle est vue, elle est vue d’une perspective qui n’est pas la totalité puisque l’interprétation individuelle est toujours d’actualité. L’interprétation individuelle est ta liberté, et ta liberté combinée avec la totalité de tous crée le potentiel illimité qu’est Dieu.

Le Saint-Esprit m’a donné le symbole d’un diamant pour m’aider à comprendre ce qu’est l’interprétation individuelle de Dieu. J’ai vu qu’à partir de chaque perspective, on voyait Dieu clairement et sans confusion, et pourtant, chacune est différente ou individuelle.

Pense à un diamant. Vois chaque facette sur le diamant comme ayant la capacité de voir, de penser et de comprendre. Chaque facette est du diamant… du diamant pur et parfait… et chaque facette a une perspective différente quand elle regarde le diamant, intérieurement. Chaque facette ne voit rien d’autre que le diamant, mais depuis sa perspective unique et individuelle.

Un peu plus tard je reçus cette inspiration…

Plus le taux vibratoire est élevé, plus grand sera l’effet général. Plus le taux vibratoire est bas, plus petit sera l’effet sur le général. Cela veut dire qu’un individu à un degré vibratoire élevé a un effet plus grand qu’un autre à un moindre degré. Un individu à un degré vibratoire très élevé peut avoir un très grand effet sur plusieurs.

Puis, Regina se demanda comment une idée originale peut être introduite dans un code recyclé :

Une nouvelle idée originale ou option est créée par une nouvelle combinaison de sélections parmi les options existantes.

Les Enseignements de l'Esprit

Eveil Vivre au quotidien Vibration Ebook Spiritualité Laurent E Levy

Commentaires (1)

Dom
  • 1. Dom | 15/01/2017
Merci pour la pilule rouge

Ajouter un commentaire